Des jeunes luttent contre la violence à l’école et dans la communauté

Lorsqu’un jeune de Kitchener a été assassiné en 2001, la direction de Grand River de l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM) a décidé de mettre sur pied un programme de prévention contre la violence dispensé par des jeunes pour les jeunes intitulé WAYVE (Working Against Youth Violence Everywhere).

Le programme WAYVE réunit de jeunes bénévoles des écoles secondaires de la région de Kitchener-Waterloo-Cambridge et les aide à se pencher sur des enjeux qui sont importants pour les jeunes comme l’intimidation, la cyberintimidation, le harcèlement, le racisme, la discrimination, le suicide chez les jeunes, les blessures volontaires et la violence des gangs de rue. À l’aide d’activités créées par des jeunes, ces bénévoles discutent de la violence chez les jeunes avec des groupes d’élèves plus jeunes de leur école secondaire, puis prennent des mesures concrètes pour prévenir la violence et régler les problèmes dans leur école et leur communauté.

Au cours des ans, les équipes mises sur pied dans les écoles ont élaboré et ont mis en œuvre une série de programmes originaux d’éducation et de sensibilisation qui ont eu des effets concrets. En voici des exemples :

      • dans le cadre de la journée « Pink Day », des élèves peuvent faire peindre leurs ongles à l’aide d’un vernis rose afin d’amorcer un dialogue sur l’intimidation, la discrimination et l’homophobie;
      • on a aménagé un « casier d’écoute » où les élèves peuvent inscrire une question qui les préoccupe et demander de l’aide à un membre du personnel de l’école;
      • et des élèves ont créé des affiches et de diverses ressources.

Les élèves qui font partie des équipes créées dans les écoles dans le cadre du programme WAYVE apportent des changements positifs à l’école et dans la communauté en plus de vivre une expérience enrichissante. Ils ont noué des relations avec d’autres jeunes et des adultes qui peuvent les soutenir, ont appris à se faire entendre, ainsi qu’à éviter et/ou à surmonter les situations où il y a, ou pourrait y avoir, des actes de violence. De plus, le programme WAYVE renforce l’estime de soi des élèves et atténue le stress des élèves qui sont victimes d’intimidation.