Glossaire

Abus de drogue – Voir « Abus d’une substance ».

Abus d’une substance – « S’entend de l’utilisation nocive de toute substance, comme l’alcool, les drogues illicites, les médicaments en vente libre et les médicaments d’ordonnance. En d’autres termes, l’abus d’une substance renvoie à toute utilisation d’une substance qui cause un problème sur le plan physique, mental, émotionnel, juridique ou social.
Source : Ministère de la santé et des Soins de longue durée (s.d.), Normes de santé publique de l’Ontario - Prévention des blessures et du mésusage de substances

Accoutumance – Terme utilisé parfois pour décrire une dépendance. Il y a accoutumance psychologique lorsqu’une personne croit avoir besoin d’une drogue pour fonctionner ou se sentir bien. Il y a accoutumance physique lorsque l’organisme s’est habitué à la présence d’une drogue. (CAMH, s.d.)

Approche axée sur les forces – Manière de faire les choses fondée sur la croyance selon laquelle les personnes (et les groupes de personnes comme les organisations, les quartiers et les communautés) ont des compétences et des ressources leur permettant de développer de nouvelles habiletés et de régler des problèmes; les personnes peuvent utiliser leurs compétences pour repérer et régler leurs problèmes et peuvent participer au processus de découverte et d’apprentissage. Une approche axée sur les forces est davantage une façon de voir les choses qu’une série de règles strictes. Elle met l’accent sur les caractéristiques positives et valorise la confiance, le respect, l’intentionnalité et l’optimisme.
Source : Traduction adaptée du Alliance for Children and Youth of Waterloo Region (2009), Strength-based approaches: Improving the lives of our children and youth.

Avoirs de croissance – Voir « Facteurs de protection ».

Capital social - Il existe plusieurs définitions du capital social. La définition qu’utilisent Keleher et Armstrong pour expliquer les déterminants de la santé mentale est : les ressources offertes aux individus et à l’ensemble de la communauté par l’entremise de réseaux de personnes ayant des normes, valeurs et convictions communes. Les normes, valeurs et convictions communes favorisent la coopération entre les membres du réseau. Le capital social comprend plusieurs éléments, dont la coopération informelle entre les personnes (ressources sociales), les ressources culturelles telles que les bibliothèques et les écoles, et les ressources économiques telles que les emplois et les jardins communautaires, et les ressources collectives telles que les groupes d’entraide.
Source : Traduction adaptée de Keleher, H., & Armstrong, R. (2005). Evidence-based mental health promotion resource.

Carcinogène - Un agent pouvant augmenter le risque de cancer.
Source : Santé Canada (2011). Agents cancérogènes dans la fumée du tabac.

Charte d’Ottawa pour la promotion de la santé – Document d’orientation sur lequel reposent les activités de promotion de la santé réalisées au Canada et partout dans le monde. Elle a été élaborée par l’OMS en 1986. Certains promoteurs de la santé l’appellent simplement « la Charte »
Source : Organisation mondiale de la santé (1999). Glossaire de la promotion de la santé.

Compétences de vie – Comprennent les habiletés personnelles, les habiletés interpersonnelles, ainsi que la pensée critique et créative. Elles aident les gens à vivre leur vie et favorisent leur santé et leur bien-être. Les habiletés personnelles accroissent la résilience des jeunes en les préparant à préserver leur santé mentale et leur bien-être. Les habiletés interpersonnelles aident les jeunes à avoir des interactions positives avec leurs pairs et d’autres personnes, à nouer des relations saines et à bien travailler au sein d’un groupe. La pensée critique et créative aide les jeunes à régler les problèmes, prendre des décisions, se fixer des objectifs et tirer des leçons des expériences vécues.
Source : Ministrère de l’Éducation de l’Ontario (2010), Le curriculum de l’Ontario de la 1re à la 8e année Éducation physique et santé

Comportement à risque – « Comportement dont on a constaté qu’il est lié à une vulnérabilité accrue à l’égard d’une maladie déterminée ou de certains problèmes de santé. On définit généralement les comportements à risque sur la base de données épidémiologiques ou d’autres données sociales ».
Source : Organisation mondiale de la santé (1999). Glossaire de la promotion de la santé.

Communauté - Groupe de personnes qui vivent dans une zone géographique définie, partagent une culture, des valeurs et des normes, et ont une place dans une structure sociale qui est conforme à des relations que la communauté a créées au cours d’une certaine période. Les membres d’une communauté acquièrent leur identité personnelle et sociale en partageant des convictions, des valeurs et des normes qui ont été conçues par la communauté dans le passé et pourront évoluer à l’avenir. Ils sont dans une certaine mesure conscients de leur identité de groupe, ont des besoins communs et souhaitent les satisfaire.
Source : OMS (1998). Glossaire de la promotion de la santé.

Connaissances en santé – « Aptitudes cognitives et sociales qui déterminent la motivation et la capacité des individus à obtenir, comprendre et utiliser des informations d’une façon qui favorise et maintienne une bonne santé…Pour posséder des compétences en matière de santé, il faut atteindre le niveau de connaissances, d’aptitudes personnelles et de confiance nécessaire pour prendre les mesures requises pour améliorer sa santé et celle de la communauté en modifiant ses modes de vie et les conditions de vie ».
Source : Organisation mondiale de la santé (1999). Glossaire de la promotion de la santé.

Consommation dangereuse d’alcool - une habitude de consommation susceptible d’aboutir à des effets nocifs si elle persiste (p. ex., dépendance).
Source : Paglia-Boak, A., Adlaf, E.M., & Mann, R.E. (2011). OSDUHS highlights: Drug use among Ontario students 1977-2011 (version anglaise du Résumé du rapport détaillé sur la consommation de drogues — SCDSEO 2011)

Consommation nocive d’alcool - une habitude de consommation d’alcool préjudiciable à la santé physique ou mentale (p. ex., blessures liées à la consommation d’alcool).
Source : Paglia-Boak, A., Adlaf, E.M., & Mann, R.E. (2011). OSDUHS highlights : Drug use among Ontario students 1977-2011 (version anglaise du Résumé du rapport détaillé sur la consommation de drogues — SCDSEO 2011)

Dénormalisation de l’industrie du tabac - Une stratégie en matière de promotion de la santé qui consiste à révéler les méthodes trompeuses utilisées par l’industrie du tabac pour cibler les enfants et les jeunes. Cette stratégie a pour but de présenter l’industrie du tabac comme un vecteur de maladies et évite de blâmer les individus.

Dépendance – Habitude qu’il est souvent difficile d’abandonner et qui a des effets nuisibles de plus en plus importants. L’habitude peut renvoyer à la consommation d’une substance comme l’alcool ou une autre drogue ou à une activité comme les problèmes de jeux. Il y a des divergences d’opinions quant au sens exact de ce terme. Toutefois, pour déterminer si une personne a une accoutumance, on utilise généralement les critères suivants : la personne ne peut cesser de faire usage de la substance ou de se livrer à l’activité, même si elle a essayé plusieurs fois d’arrêter; la substance ou l’activité occupe une partie importante de la vie de la personne ou est devenue une préoccupation; la personne poursuit la consommation ou l’activité malgré les conséquences très graves (p. ex., emprisonnement ou désastre financier).
Source : Traduction adaptée du Centre de toxicomanie et de santé mentale (s.d.), Mental Health and Addiction 101 Series, Introduction to addiction.

Déterminants de la santé– Facteurs sociaux, économiques et environnementaux ayant une effet sur la santé. L’Agence de la santé publique du Canada a dressé une liste de 12 facteurs ayant une incidence sur la santé au Canada :

  • le revenu;
  • le soutien social;
  • l’éducation et l’alphabétisation;
  • l’emploi et les conditions de travail;
  • le milieu social;
  • le milieu physique;
  • l’hygiène de vie et les techniques d’adaptation;
  • le développement sain des enfants;
  • la biologie et les caractéristiques génétiques;
  • les services de santé;
  • le sexe de la personne;
  • la culture.

Source : Agence de la santé publique du Canada (2011), Qu’est-ce que l’approche axée sur la santé de la population?

Développement des jeunes – Voir « Développement positif des jeunes ».

Développement positif des jeunes – Approche axée sur les forces qui met l’accent sur les mesures aidant les jeunes à s’épanouir durant l’adolescence et à faire une bonne transition à l’âge adulte. Il n’y a pas de consensus quant à la définition du développement positif des jeunes. Les facteurs qui influencent ce développement comprennent les liens sociaux, les compétences de vie, l’inclusion sociale, les connaissances en santé, les habiletés physiques, la citoyenneté, les contributions apportées, la réussite scolaire et l’employabilité.
Sources : Traductions adaptée du Alliance for Children and Youth of Waterloo Region (2009), Strength-based approaches: Improving the lives of our children and youth et de Building Partnerships for Youth (2009), Elements of youth development defined.

Discrimination – Traitement injuste ou préjudiciable de personnes ou de groupes fondé sur leur race, leur ascendance, leur lieu d’origine, leur couleur, leur origine ethnique, leur citoyenneté, leurs croyances, leur sexe, leur orientation sexuelle, leur âge, leur état matrimonial, leur état familial ou leur handicap, tel qu’indiqué dans le Code des droits de la personne de l’Ontario, ou sur d’autres facteurs semblables. Quelle soit intentionnelle ou non, la discrimination a pour effet d’empêcher ou de limiter l’accès aux possibilités et aux avantages dont peuvent se prévaloir les autres membres de la société. La discrimination peut se manifester au sein des structures organisationnelles et institutionnelles, des politiques, des procédures et des programmes, ainsi que dans les attitudes et les comportements des particuliers.
Source : Traduction adapté du Toronto District School Board (2000). Challenging Class Bias.

Disparités en matière de santé – Différences sur le plan de l’état de santé et de la prise de risques entre des groupes de personnes.

Équité – Donner la chance à tous de participer à la société et d’en profiter. L’équité est un « principe de traitement juste, inclusif et respectueux de toutes personnes. L’équité ne signifie pas que tout le monde est traité de la même façon, sans égard aux différences individuelles ». Pour assurer l’équité, il faut comprendre et éliminer les facteurs qui entraînent des résultats inéquitables parmi différentes populations.
Source : Ministère de l’Éducation de l’Ontario (2009), Comment tirer parti de la diversité – Stratégie ontarienne d’équité et d’éducation inclusive

Facteurs de protection – Également appelés « avoirs de croissance ». Conditions positives et ressources sociales et personnelles qui appuient la santé et le bien-être, atténuent le potentiel de comportements à risque et favorisent la résilience chez les jeunes. Il y a trois catégories de facteurs de protection : les forces individuelles, les environnements favorables et les assises solides (Ryder, 2006). Comme c’est le cas pour les facteurs de risque, il arrive souvent que plusieurs facteurs de protection soient présents simultanément. En général, il y a un lien inverse avec les facteurs de risque. Par conséquent, quand on augmente les facteurs de protection d’un jeune, on réduit le nombre de facteurs de risque.
Source : Traduction adaptée de l’Association pour la santé publique de l’Ontario (2011). Youth engagement toolkit: Working with middle school students to enhance protective factors & resiliency.

Facteurs de risque – État et caractéristiques des particuliers, des familles et des communautés qui augmentent les chances qu’un jeune adopte des comportements à risque ou obtienne des résultats négatifs en matière de santé.
Source: Traduction adaptée de l’Association pour la santé publique de l’Ontario (2011)

Inclusion sociale – Notion ayant un aspect lié au contenu et un autre lié à la structure. Sur le plan du contenu, l’inclusion sociale requiert des relations de soutien, la participation à des activités de groupe et l’engagement civique. Sur le plan de la structure, elle requiert la mise en place d’une société inclusive au sein de laquelle nous nous sentons tous appréciés, où nos différences sont respectées et où nous pouvons subvenir à nos besoins fondamentaux afin de vivre dans la dignité.
Source : Traduction adaptée de Keleher, H., & Armstrong, R. (2005). Evidence-based mental health promotion resource.

Inégalités en matière de santé – Différences sur le plan de l’état de santé et de la prise de risques entre des groupes de personnes attribuables à des facteurs qui sont évitables ou injustes. En général, ces inégalités sont causées par les différences sur le plan d’accès aux déterminants de la santé et aux facteurs de protection. En d’autres termes, les inégalités en matière de santé découlent des possibilités différentes d’obtenir ce dont on a besoin pour être en bonne santé comme des aliments nutritifs, un logement adéquat, l’accès à des programmes d’éducation et à des services de santé.
Source : Traduction adaptée de Gardner, B. (2008). Health Equity Discussion Paper.

Iniquités en santé – Différences sur le plan de l’état de santé et de la prise de risques entre des groupes de personnes. Certaines iniquités sont prévisibles. Par exemple, les crises cardiaques sont plus fréquentes chez les personnes âgées que chez les jeunes. Les iniquités qui sont évitables ou injustes sont appelées « inégalités en matière de santé ».

LGBTQ – Acronyme de lesbienne, gai, bisexuel, transgenre, « queer » et en questionnement.
Source: Traduction adaptée de Wikipédia (s.d.), LGBT

Maladie mentale – « Atteinte biologique du cerveau caractérisée par des altérations de la pensée, de l’humeur ou du comportement (ou une combinaison des trois) associées à un état de détresse et à un dysfonctionnement marqués ». Les maladies mentales peuvent être diagnostiquées. Elles comprennent les troubles de l’humeur comme la dépression grave et le trouble bipolaire; les troubles de l’angoisse comme le trouble obsessionnel-compulsif; les troubles de l’alimentation comme l’anorexie mentale; la psychose; le trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention; et les troubles liés à une substance.
Source : Agence de la santé publique du Canada (2006), Aspect humain de la santé mentale et de la maladie mentale au Canada

Nouvel arrivant – Personne qui vient de s’établir au Canada en tant qu’immigrant ou que réfugié, et qui est en train de s’adapter à la vie au Canada. Il tente de s’y retrouver dans les systèmes canadiens tel que ceux du logement, de l’emploi et de l’éducation. Certains bailleurs de fonds n’utilisent ce terme que pour décrire les immigrants et les réfugiés qui habitent au Canada depuis moins de trois ans.
Source : Traduction adaptée du Planned Parenthood of Toronto (2005). Improving Access for Newcomer Youth to Sexual Health Resources and Services.

Opinion préconçue – « État d’esprit ou attitude qui fait en sorte qu’une personne ou un groupe considère une autre personne ou un autre groupe comme inférieur malgré l’absence de preuves légitimes ou suffisantes ».
Source : Traduction adaptée du Centre de toxicomanie et de santé mentale (2005), Beyond the Label: An educational kit to promote awareness and understanding of the impact of stigma on people living with concurrent mental health and substance use problems

Orientation sexuelle – Expression décrivant le sexe de la personne envers laquelle on est attiré sur le plan émotionnel et sexuel. Une personne hétérosexuelle est attirée par une personne du sexe opposé. Une personne homosexuelle est attirée par une personne du même sexe. Une personne bisexuelle est attirée tant par les hommes que par les femmes.
Source : Agence de la santé publique du Canada (2008), Questions & réponses: L’orientation sexuelle à l’école

Participation des jeunes – La participation active et soutenue des jeunes aux activités qui sont importantes pour eux. Il n’y a pas de définition officielle de ce terme puisque le processus peut différer selon les gens et les besoins. Cependant, cela comprend en général la participation à des processus de prises de décisions, la promotion du leadership, les adultes alliés, ainsi que l’écoute et le respect des idées des jeunes.
Source : Traduction adaptée de Heartwood Centre for Community Youth Development. (s.d.) The Toolkit: Resources, Tools and Strategies for Youth Engagement.

Préjugé – « Étiquette mise par la société qui renvoie à des attitudes négatives qu’adoptent les gens envers des personnes qu’ils considèrent comme ‘ différentes ’ d’eux-mêmes. Il prend la forme d’un parti pris, d’une méfiance, d’un stéréotype, d’une peur, d’un embarras, d’une colère ou d’un comportement d’évitement. Le préjugé fait partie d’un cycle. Il mène et est attribuable à une opinion préconçue et à un comportement discriminatoire. Le préjugé est une marque négative (on utilise parfois le terme stigmate, par analogie avec le sens premier de ce terme, qui signifie une marque laissée sur la peau). L’opinion préconçue débouche sur le préjugé et en découle et la discrimination est le comportement associé au préjugé. »
Source: Traduction adaptée du Centre de toxicomanie et de santé mentale (2005), Beyond the Label: An educational kit to promote awareness and understanding of the impact of stigma on people living with concurrent mental health and substance use problems

Problème de santé mentale – Altération des habiletés cognitives, sociales et affectives qui n’est cependant pas suffisante pour être associée à une maladie mentale. Il y a deux grandes catégories de problèmes de santé mentale : les problèmes de santé mentale extériorisés, qui se manifestent ouvertement sous forme de comportements à risque; et les problèmes de santé mentale intériorisés, qui se manifestent sous forme de problèmes de santé émotionnelle.
Traduction adaptée de Paglia-Boak, A., Adlaf, E.M., & Mann, R.E. (2011). OSDUHS highlights: Drug use among Ontario students 1977-2011 et Wishart, J., (2010). Mental health: A guide to action

Produits du tabac de contrebande - Des produits du tabac illicites qui ne sont pas taxés et qui ne sont pas soumis aux règlementations. Ces produits sont souvent vendus à un prix moindre que les produits du tabac vendu légalement et ne portent pas d’étiquettes de mise en garde pour la santé.
Source : Traduction adaptée de Niagara Region (s.d.) Contraband Tobacco.

Promotion de la santé – Approche visant à aider les personnes et les communautés à prendre en main l’état de leur santé. Pour ce faire, on utilise plusieurs stratégies afin d’étoffer les compétences en santé et de créer des environnements où il est facile de faire des choix sains.
Source : Organisation mondiale de la santé (1999). Glossaire de la promotion de la santé

Promotion de la santé mentale – Application des principes et des stratégies de promotion de la santé qui a pour but d’aider les particuliers et les communautés à prendre leur vie en main et à interagir avec leur environnement d’une façon qui renforce leurs capacités émotionnelles et spirituelles. Selon l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC), la promotion de la santé mentale vise à développer l’estime de soi, les capacités d’adaptation, le soutien social et le bien-être de tous les particuliers et de toutes les communautés; à favoriser la résilience individuelle; de créer des environnements offrant un soutien social; et à s’attaquer à la discrimination pratiquée à l’endroit des personnes ayant des problèmes de santé mentale. Le respect de la culture, de l’équité, de la justice sociale, des interactions et de la dignité personnelle est essentiel pour parvenir à cette fin. Comme c’est le cas pour la santé mentale, notre compréhension de la promotion de la santé mentale ne cesse d’évoluer.
Source : Traduction adaptée du Centre de toxicomanie et de santé mentale (s.d.). Best practice guidelines for mental health promotion programs: Children and youth.

Recherche participative – Méthode de recherche qui fait appel aux personnes touchées par le problème étudié. Ces personnes jouent un rôle actif en recueillant, organisant, classant et interprétant des données sur le problème en vue de déterminer les mesures qui seront prises pour le régler.
Traduction adaptée du International Institute for Child Rights and Development (s.d.). Growing up in cities: Creative tools—Civic engagement of young people.

Réduction des méfaits – Approche en matière de santé publique ayant pour but de réduire le plus possible les méfaits de certains comportements qui présentent un risque grave pour les particuliers, les groupes et la société. La réduction des méfaits ne vise pas à empêcher une personne de poser un geste risqué, mais à l’encourager à être plus prudente lorsqu’elle choisit de poser ce geste.
Source : Traduction adaptée de Plan International (2011). Plan’s Policy on Gender Equality.

Résilience – Terme utilisé pour décrire la capacité d’une personne de composer avec les facteurs de stress et les défis auxquels elle fait face, de s’y adapter et de s’en remettre. Les personnes résilientes jettent un regard optimiste sur le monde et tirent des leçons durant les périodes difficiles de leur vie. Elles en ressortent plus fortes et mieux en mesure de faire face au stress et l’adversité.
Source : Traduction adaptée de Barakin, T., & Khanlou, N. (2007). Growing up resilient: Ways to build resilience in children

Santé – « La santé est un état de complet bien-être physique, mental, spirituel et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie. La santé est engendrée et vécue dans les divers contextes de la vie quotidienne, là où l’individu s’instruit, travaille, se délasse ou se laisse aller à manifester ses sentiments. Elle résulte du soin que l’on prend de soi-même et d’autrui et de la capacité à prendre des décisions et à maîtriser ses conditions de vie; elle réclame, en outre, une société dans laquelle les conditions voulues sont réunies pour permettre à tous d’arriver à vivre en bonne santé ». La santé est une ressource importante de la vie. Quand nous sommes heureux, en santé et en sécurité, nous sommes mieux en mesure de réussir à l’école, de gagner notre vie, de nouer et de maintenir des liens avec des personnes qui peuvent nous soutenir et de participer pleinement à la vie communautaire.
Source : Organisation mondiale de la santé (1999). Glossaire de la promotion de la santé

Santé de la population – Approche utilisée par l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) pour comprendre et améliorer la santé des Canadiens. Au lieu de mettre l’accent sur la santé des particuliers, on met l’accent sur la santé de toute la population ou de groupes de personnes comme les jeunes, les femmes ou les nouveaux arrivants. Il faut déterminer et mettre en œuvre les mesures permettant d’éliminer les inégalités en matière de santé entre les groupes de personnes pour améliorer la santé de la population. Les déterminants de la santé sont un outil important pour effectuer des recherches dans le domaine de la santé et prendre les mesures nécessaires.
Source : Agence de la santé publique du Canada (2011), Qu’est-ce que l’approche axée sur la santé de la population?

Santé mentale – Ressource importante pour aménager sa vie. Notre compréhension de la santé mentale ne cesse pas d’évoluer. On s’entend pour dire que la santé mentale ne se limite pas à l’absence de maladie mentale. La santé mentale « renvoie à notre capacité de penser, d’éprouver des sentiments, d’agir et d’interagir de façon à profiter de notre vie et à pouvoir relever les défis qui se présentent. La santé mentale dépend également de notre perception de soi, de notre vie et des personnes que nous connaissons et qui nous sont chères. Elle repose sur notre capacité d’être réalistes, de donner un sens au monde qui nous entoure et de réagir convenablement. La santé mentale a une influence sur notre capacité de faire des choix et de prendre des décisions » (Barankin et Khanlou, 2007). Un grand nombre de définitions mettent l’accent sur le respect de l’importance de la culture, de l’équité, de la justice sociale, des interactions et de la dignité personnelle dans le domaine de la santé mentale.
Sources : Traduction adaptée de Barakin, T., & Khanlou, N. (2007). Growing up resilient: Ways to build resilience in children and youth. Centre de toxicomanie et de santé mentale (s.d.). Best practice guidelines for mental health promotion programs: Children and youth

Santé mentale positive – Selon l’Organisation mondiale de la Santé, il s’agit d’un « un état de bien-être dans lequel la personne peut se réaliser, surmonter les tensions normales de la vie, accomplir un travail productif et fructueux et contribuer à la vie de sa communauté » (OMS, 2001, p. 1 dans CAMH et coll., 2008). La santé mentale positive est la capacité de jouir de la vie et de relever les défis auxquels nous sommes confrontés. Il s’agit d’un sentiment de bien-être émotionnel et spirituel qui respecte l’importance de la culture, de l’équité, de la justice sociale, des interactions et de la dignité personnelle.
Sources : Instituts de recherche en santé du Canada (2009), Améliorer la santé des Canadiens : explorer la santé mentale positive. Organisation mondiale de la santé (2010), Aide-mémoire no 220 : La santé mentale: renforcer notre action

Sexe – Normes et attentes quant aux rôles que les hommes et les femmes devraient jouer et à la façon dont ils devraient se comporter, les sentiments qu’ils devraient éprouver et ce qu’ils devraient penser. Ces normes et attentes sont créées par la société et varient selon les cultures et les moments de l’Histoire.
Source : Traduction adaptée de Plan International (2011), Plan’s Policy on Gender Equality.

Sondage sur la consommation de drogues et la santé des élèves de l’Ontario (SCDSEO) – Sondage mené par le Centre de toxicomanie et de santé mentale auprès des élèves ontariens de la 7e à la 12e année. Ce sondage anonyme auto-administré est effectué tous les deux ans dans la province dans le but de relever les tendances épidémiologiques en matière de consommation de drogues, de santé mentale, d’activité physique et de comportements à risque chez les élèves, ainsi que de cerner les facteurs de risque et de protection.
Source : Traduction adaptée du Centre de toxicomanie et de santé mentale (2011), Ontario Student Drug Use and Health Survey.

Transphobie - La peur des personnes transgenres ou une aversion envers celles-ci qui se traduit par des préjugés, de la discrimination, de l’intimidation ou des actes de violence.
Source : Agence de la santé publique du Canada (2008). Questions & réponses : L’orientation sexuelle à l’école